QUAND LES INSTRUCTIONS DU CHEF DE L’ETAT SONT DÉTOURNÉES PAR NGOH NGOH, SERAPHIN FOUDA, ETO’O ET CIE

En novembre 2020, une correspondance de la SG Fifa, Fatma Samoura, préconisait que le championnat professionnel soit organisé « sous l’égide de la de Fecafoot », alors même qu’une sentence du TAS rendue le 14 septembre 2020 stipulait très clairement que l’organisation des championnats professionnels était laissée à la LFPC. Profitant de la correspondance de la SG Fifa, le Pca de la Fecafoot, Samuel Eto’o, aidé en cela par son acolyte Constant Omari, ont utilisé leur réseau à la Présidence de la République pour mettre un coup de pression. Dans un courrier à l’attention du Chef de l’Etat, la CAF par la plume d’Omari laissée entendre que le CHAN ne saurait être organisé par un pays qui n’a pas organisé de championnat et qu’il y avait un risque réel sur l’organisation de cette compétition continentale pour laquelle le gouvernement a dépensé des centaines de milliards de nos Francs.
Face à ce risque et aux menaces de Samuel Eto’o et de ses complices, le Chef de l’Etat aurait instruit que l’organisation des championnats professionnels soient donnée à la Fecafoot, en attendant de régler les problèmes à la LFPC. Dans ce sens, un communiqué a été rédigé et devait être lu au journal parlé de 17 au poste national de la CRTV. Mais là…patatras, tout s’est écroulé pour Eto’o, Seidou Njoya et Cie. A 16h43, le TAS a rendu une ordonnance qui confirmait que la LFPC était la seule habilitée à organiser le championnat professionnel au Cameroun. Un coup de massue pour ces fossoyeurs du football camerounais. Alors qu’ils ont dans un premjer temps pensé que cette ordonnance était un fake, ils ont dû se rendre à l’évidence qu’elle était bien réelle et qu’ils ne pouvaient passer outre. Le communiqué qui devait être lu au 17h de la CRTV a été rappelé et on n’en a plus entendu parler. Du moins jusqu’à ces dernières heures.
En effet, toujours dans le souci d’aider leurs complices à la Fecafoot et les aider à renflouer leurs caisses tout en empochant en retour des retro-commissions, Seraphin Fouda et Ngoh demandent au Minsep, au mépris des sentences et ordonnances du TAS, de tout mettre en oeuvre pour que la Fecafoot organise les championnats professionnels. Surtout, ces hauts fonctionnaires insistent sur le fait que le Minsep doit mettre à disposition des falsus procurator le budget nécessaire pour une telle organisation. Une instruction qui n’a plus rien à voir avec les intentions initiales qui étaient manifestement de permettre de sauver la face et le CHAN en accordant à la Fecafoot le privilège d’organiser les championnats.
Aujourd’hui, il s’agit d’un réchauffé qui vise uniquement à soutenir des amis qui sont sérieusement en difficulté et dont les comptes désespérément vides sont en plus sous le coup de scellés à la suite d’une action des membres de l’AG de 2009 et de l’ACFAC.

One thought on “CHAMPIONNATS PROFESSIONNELS”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *