Le budget de cette municipalité a été adopté le vendredi 22 janvier 2020 au cours de la session ordinaire du conseil municipal ténu en présence du représentant du préfet de la Lekie, Yves Kévin Bidoung

Un milliard sept cent trente millions cinq cent trente mille trois cent soixante-dix-sept (1 730 530 377) francs CFA. C’est le budget voté pour l’exercice 2021 équilibré en recettes et en dépenses de la commune d’Obala. Il a été adopté le vendredi  22 janvier dernier au Centre de Documentation et d’Information (CDI), au cours de la session ordinaire du conseil municipal. Ce conseil a été présidé par le Maire de la commune d’Obala, Simon Pierre Ediba en présence du représentant du préfet du département de la Lekie, Yves Kévin Bidoung.

Cette session s’est tenue non seulement au lendemain des obsèques de Monsieur BITA AYISSI Bonaventure, Premier Adjoint au Maire, décédé depuis le 22 novembre 2020, à la suite d’une maladie qui a eu raison de lui; mais également à l’entame du nouveau mandat ouvert par l’élection du 09 février 2020 et dans un contexte d’accélération du processus de Décentralisation dont la mise en place annonce la mobilisation des moyens accrus en faveur des Communes, permettant aux Collectivités Territoriales de mieux prendre en charge leurs populations et donc, de promouvoir le développement local.

Sous ce rapport, l’enveloppe budgétaire de l’exercice 2021 équilibrée en recettes et en dépenses, s’élève à la somme d’un milliard sept cent trente millions cinq cent trente mille trois cent soixante-dix-sept (1 730 530 377) francs CFA. Par rapport à celui de l’exercice 2020 qui était arrêté à la somme d’un milliard quatre cent huit millions trois cent six  mille (1 408 306 000) francs CFA, le présent budget est en augmentation de trois cent vingt-deux millions deux cent  vingt-quatre mille sept cent soixante-dix-sept (322 224 377) francs CFA en valeur absolue, soit 22,88% en valeur relative. Selon le Maire de la commune d’Obala, Simon Pierre Ediba, ce budget est une agrégation en recettes de ressources propres à la Commune, des crédits issus de la Décentralisation et des apports des partenaires au Développement.

La présente session a permis également d’examiner et de voter une vingtaine de délibérations susceptibles de donner les  moyens à l’Exécutif Communal, les outils nécessaires à la gestion efficace de la mission que lui ont confiée les populations. Pour marquer leur ambition de voir la Commune se développer davantage et dans le souci d’apporter une réponse directe aux préoccupations des populations, un plan d’investissement annuel d’un montant de neuf cent trente-trois millions sept cent soixante-seize mille trois cent trente-sept (933 776 337) francs CFA a été proposé par l’Exécutif Communal.

Il fait ressortir entre autres des projets prioritaires liés à l’amélioration du cadre de vie des populations. Il fait aussi une part belle aux projets d’investissement susceptible de booster l’économie locale en permettant un accroissement des ressources propres de la commune. L’ambition de l’Exécutif pour atteindre ces nobles objectifs se traduira aussi par la mise en place des outils d’aide à la sécurisation des recettes sans lesquelles aucune vision ne saurait prospérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *