La première session des rencontres régionales de maturation et de programmation des projets pour le compte de l’exercice 2021 s’est tenue le 28 janvier dans la salle des actes de la commune d’Ebolowa I

La région du Sud ne présente pas un beau visage en termes de maturation des projets. Dans cette région, de nombreux chantiers sont abandonnés ou mal exécutés à cause de la non-maturation des projets, qui a pour effet, la mauvaise exécution du budget d’investissement public (BIP). Selon Ferdinand Eyizo’o, délégué régional du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) dont les propos sont relayés par la presse, «si nous avons une dotation, alors que nous ne connaissons même pas où le projet doit s’implanter, c’est-à-dire que nous ne disposons pas de site d’implantation, il est évident que le retard soit pris pour l’exécution dudit projet. Ce retard va se manifester jusqu’à la fin de l’exercice budgétaire», explique-t-il. La maturation va donc consister en la réunion de tous les éléments techniques qui entrent dans l’exécution du projet notamment, précise le délégué régional du MINEPAT, le site, les plans, les devis et d’autres études connexes par rapport aux différents projets financés dans la région. Pour les élus locaux, le but de la rencontre tenue à Ebolowa était de permettre la bonne exécution du budget et dans les meilleurs délais. «Il est indiqué que lorsque votre projet est inscrit au BIP, que celui-ci ait tous les éléments de cette maturation jusqu’au dossier d’appel d’offre (DAO). Ce qui va permettre une passation des marchés à temps afin que suive l’exécution sans entraves». Pour le gouverneur de la région du Sud, Félix Nguelé Nguelé, qui a présidé cette rencontre, «une telle rencontre participe du souci de la bonne exécution du BIP dans notre région. Nous avons remarqué que les ressources qui viennent de l’Etat pour l’exécution des projets qui sont indispensables au bien-être des populations sont parfois mal utilisées ou utilisées pas du tout», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *