L’amélioration de certains quartiers précaires de Yaoundé préoccupe Célestine Ketcha Courtes.  Comme le veut le chef de l’État, la Minhdu a transféré des ressources évaluées à plus d’un milliard aux Communes d’arrondissement du Mfoundi pour le désenclavement des quartiers précaires.

Ces projets émanant des besoins exprimés par les Populations au cours de plus d’un mois de consultations au niveau local, ont été priorisés par les Populations elles-mêmes.

L’accompagnent des communes est une réalité au ministère de l’habitat et du développement urbain. A l’heure de l’accélération du processus de la décentralisation dans notre pays, la ministre Ketcha Courtes est plus proche des élus locaux. Suivant les très hautes directives du Président de la République axées sur le parachèvement du processus de décentralisation, le BIP 2020 du Minhdu avait accordé une place importante aux projets locaux à réaliser par les Maires.

Dans le Mfoundi, les ressources transférées aux Communes par le Minhdu visent les quartiers précaires, et orientées vers la réhabilitation de la voirie, l’aménagement des routes, l’ouverture des pistes et bretelles, la construction des dalots, et l’éclairage public.

C’est pour s’assurer de la qualité d’exécution et du suivi des projets par les maires des communes du Mfoundi, que Célestine Ketcha Courtes a effectué une descente sur le terrain le lundi 15 Février 2021. La ministre a exigé le respect des procédures et des délais, l’outillage et la formation des services techniques municipaux, la mobilisation citoyenne pour la pleine participation des femmes et des jeunes avant d’inviter les maires à faire preuve de dynamisme afin de donner aux populations de profiter davantage des grandes opportunités qu’apporte le transfert des ressources. Selon la Minhdu, plusieurs communes n’ont pas pu consommer les crédits mis à leur disposition l’année dernière, ce qui peut être assimilé à une faute.

De Yaoundé 1er à Yaoundé 7ème, La Ministre de l’habitat et du développement urbain, était près des maires. Célestine Ketcha Courtès a invité ces derniers à outiller les agents techniques et de mieux structurer les communes afin que comme le veut le chef de l’État, la décentralisation soit une réalité et booste le Développement Durable du Cameroun pour le bien-être des populations.

Source : celcom Minhdu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *