Un Conseil d’administration extraordinaire s’est tenu vendredi 13 mars à la demande spéciale de la France.

Au moment où la crise secoue le monde et que les pays nantis choisissent de battre leurs monnaies pour relancer l’économie, les 14 pays utilisant le CFA tentent la même opération pour soutenir leurs économies extraverties. En demandant aux autorités françaises de leur battre de nouveaux CFA, certains chefs d’États dont les avoirs dorment dans les banques occidentales et animent les grands marchés boursiers, ont choisi de frapper un grand coup à bien de leurs membres de cercles. En effet, des congélateurs et cantines de coupons de CFA cachés dans des tombes privées seront obligés de retrouver les circuits normaux à leur dépens et au bénéfice des populations. Certes cette fausse monnaie est fabriquée à Chamalières en France pour le plus grand bien de la France en ruinant les détourneurs de deniers publics, ce changement résout quelque part la circulation des liquidités. En tête des commanditaires de l’opération de changement des billets, l’hydre de Paul Biya, le président de la République du Cameroun. Dans les chaumières, il se susurre que les chefs d’états d’Afrique centrale ont décidé de réduire leurs oppositions internes en changement des billets est l’une de ces étapes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *