Entre les merveilles économiques du Groupement Bakoko-Bassa où trône Sa Majesté Supérieure Claude Meloné Loé avec PHP, Domayo Farming et les projets agro-pastoraux du Groupe Simb, de Mbébé, de Socapalm et des extensions d’Hévécam, le Préfet de l’Océan a découvert la Lokoundjé comme un inépuisable gisement de Projets générateurs de milliers d’emplois et, porteurs des fleurs pour l’Emergence projetée par le Président Paul Biya. Le message poignant du Préfet Nouhou Bello y a retenti comme un appel pressant du Chef de l’État pour la paix et le développement.

La Lokoundjé a pris deux jours entiers au Préfet de l’Océan, pour voir un échantillon sélect de la dimension économique de cet arrondissement-porte d’entrée de l’Océan.

Paulette Simone Bimaï a fait voir au Patron de l’Océan à Bipaga, un Complexe Agropastoral et Écotouristique jamais réalisé dans ce Département: la « King Cheken ». Ici, on retrouve pas moins de 7 départements de production faits des étangs piscicoles avec des produits halieutiques rares et diversifiés, de l’élevage de plusieurs espèces de volailles, des porcs de race, des bœufs et, une production agricole abondante où les techniques à très forte productivité sont développées par une main d’oeuvre qui dépasse déjà 100 travailleurs. La King Cheken est une phase d’une grosse, mais alors très grosse affaire, qui entend établir une mégalopole entre les villes de Fifinda et de Kribi; car ici, va naître bientôt un projet ultramoderne dénommé Simbcity avec une ville-hôpital, une cité de rêve avec toutes les infrastructures de communication modernes. Le Préfet Nouhou Bello a eu un seul mot ici : encouragements.

Le Centre d’Incubation agropastorale de référence internationale de Mbébé était le deuxième arrêt économique de Nouhou Bello. Le Préfet a trouvé à Mbébé, ce Laboratoire du Miracle Agricole de l’Océan où le jeune Capitaine d’industries Agricoles Tony Obam, creuse les sillons de la grande Ceinture Agricole Autour de la Ville Industrialoportuaire de Kribi. À Mbébé, Tony Obam développe une chaîne de valeurs Agricoles et initie la jeunesse Camerounaise en sa qualité d’ Ambassadeur du Youth Conneckt à l’agri-business.

Ce n’est pas Domayo Farming qui dementirait que le Programme de Révolution Agricole du Septennat des Grandes Opportunités du Président Paul Biya est entrain de décoller à un rythme soutenu dans l’Océan. Nouhou Bello était à Ibondi, où Domayo Farming est entrain de réussir une Agroindustrie mixte Cacao-palmier à huile. Deux Unités de Transformation d’huile de palme et de séchage rapide du cacao sont en train d’y être implantées. Et les pépinières des deux spéculations font que Ibondi soit aujourd’hui un centre d’intérêt sérieux pour l’Agriculture de seconde génération.

Le Préfet s’est retrouvé « chez lui » dans les extensions de la PHP, Plantations du Haut Penja à Dehané. Car dans une autre vie Administrative, Nouhou Bello a passé près de 5 ans au Fief même de la PHP à Njombé-Penja où il a été reconnu comme un chef de terre déterminé dans l’accompagnement des projets de développement. La PHP de Déhané est en train de faire flotter haut le label de la banane Camerounaise dans l’hexagone. Les produits sont bons.

La grande élite de l’Océan n’est pas seulement de réputés intellectuels, ce sont aussi de redoutables agriculteurs. L’immense Professeur Tétanyé Ékwé en inflige une leçon magistrale à Elogbatindi. Son Complexe Agropastoral a été très apprécié par le Préfet de l’Océan, qui a même pris quelques irrésistibles fruits succulents de ces exploitations, pour flatter son palais.

La tournée de mobilisation socioéconomique du Préfet Nouhou Bello est aussi allée vers deux super-géants de grande renommée au Cameroun : Hévécam et Socapalm Kienké.

Hévécam n’est pas seulement à Niété, Hévécam est aussi en extension dans la Lokoundjé, à Mbébé et à Bissiang. C’est le site d’Exploitation Hévécam de Bissiang au groupement Fang-Ngoumba qui a reçu l’insigne privilège de recevoir le Numéro 1 de l’Océan. La jeunesse des plantations laisse entrevoir la création d’un nouveau pôle économique ici. C’est pourquoi, les Problèmes posés par le Directeur du Site ont pour noms : création des écoles, des hôpitaux et alimentation en énergie.

La Socapalm Kienké qui a accueilli le nouveau Préfet de l’Océan, est le condensé de la politique du plein emploi projeté en ce Septennat des Grandes Opportunités par le Président Paul Biya. Il y a ici des centaines d’emplois et une intense activité commerciale développée autour des plantations et des usines.

Paix et Développement

Le Préfet s’est adressé aux populations et à la masse ouvrière partout où il est passé. Nouhou Bello a surtout tenu trois grands meetings publics pour distiller son message de paix et de développement, pour lequel le Président Paul Biya m’a envoyé dans l’Océan. C’était à Fifinda, Elogbatindi et au Chef Lieu du groupement Fang-Ngoumba.

S’agissant de la paix, le Préfet invite ses populations à la préserver à tout prix. Nouhou Bello explique que préserver la paix revient à plusieurs choses : lutter contre la drogue, « le banga », dénoncer les bandits, les voleurs et les dealers. Mais aussi cultiver la tolérance et le vivre ensemble. Le Préfet fonce au développement en demandant d’inscrire les enfants à l’école, « qu’ils aillent le plus loin possible », de leur établir les vrais actes de naissance et de ne pas mettre la nationalité camerounaise en insécurité par de faux actes.

Se développer aussi, c’est de mettre fin à la grande braderie des terres, et de tirer profit du très riche potentiel économique de la Lokoundjé. Le Préfet ne manque pas de demander à ses populations de « take care ». Il faut combattre avec la dernière énergie le choléra, le sida et surtout le Coronavirus, par l’application des mesures barrières édictées pour ces maladies qui déciment les populations.

La Lokoundjé, que le Maire Vendelin Nkoa présente comme porte d’entrée du département, est aussi la première porte ouverte pour l’Emergence. Nouhou Bello en a fait l’heureux constat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *