Une dizaine d’éléments des forces de police transférée au tribunal.

Depuis la semaine dernière, le DGSN Martin Mbarga Nguele a encore démantelé un réseau de trafiquants de passeports. Au rang des malfrats, une dizaine de policiers à la recherche effrénée d’argent avec comme prétexte, l’obtention d’un passeport express contre une rondelette somme d’argent variant entre 150 mille et 300 mille francs. En fait, certains éléments en service à l’unité de production des passeports de connivence avec leurs collègues d’autres services étaient chargés de produire au plus vite des passeports à certaines personnes des plus pressées. Dans l’affaire, de nombreux faussaires titulaires de double identité. Certains sont allés jusqu’à la production de documents falsifiés que les fins limiers des services de l’aéroport ont pu repérer. Après moultes enquêtes internes, plusieurs de ces éléments ont été dénichés et présentés au procureur de la République de première instance du centre administratif de Yaoundé. Aux dernières nouvelles, ces ivrais seraient entrain de méditer leur sors à Kondengui, la prison centrale en détention préventive en attendant défendre leur cause devant un juge.

 Ces policiers ont été envoyés au parquet lundi 15 mars 2021 dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *