Celui-ci ne lui réclame pas moins de 06 mois d’arriérés des prestations liées à la première vague du covid-19

En marge des marchés de gré à gré payés rubis sur ongle Manaouda Malachie a  oublié de payer le personnel médical détaché dans les Centres Covid-19. Résultat, plusieurs personnels de santé sont aux abonnés absents pour combattre la deuxième vague.Au lieu de payer les arriérés, il préfère brandir le fouet. C’est ainsi qu’il vient de rappeler à travers une note de service, tous les personnels absents de leur poste de travail à les rejoindre dans les plus brefs délais. Or le dernier déploiement date du 3 mars dernier. Il est cependant à noter que  tout fonctionnaire affecté à l’intérieur du Cameroun doit rejoindre son poste dans un délai de 15 jours. Obnubilé et totalement saoul de tout l’argent engrangé dans les fonds covid, il a carrément oublié la réglementation en vigueur. Point besoin de rappeler que la pandémie a été pour lui, une véritable manne tombée du ciel. Delà à oublier ceux qui se sont sacrifiés pour atténuer la propagation du virus dans notre pays relève de la pure méchanceté. Pendant ce temps,  le ‘’Golden boy’’ nouveau riche mène un train de vie princier se tapant villas et propriétés, se rinçant les dents au Ruinart, alors que plus de 150 professionnels de la santé lui réclament leurs émoluments issus de leurs prestations lors de la première vague de la pandémie covid-19. Par ailleurs, les chefs d’établissement se plaignent de ce qu’ils ont préfinancé certaines prestations, mais ne sont pas remboursés. Bien plus, les hôpitaux sont vides, les équipements prétendument acquis n’ont pas été livrés, d’où l’escalade des morts. Orca qui était en phase de démantèlement ne dispose plus que de 30 lits. Chaud devant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *