Le bureau du receveur municipal forcé, la grille de la caisse municipale coupée, d’énormes sommes d’argent emportées, des timbres communaux d’une valeur importante également emportés. Voilà le bilan du cambriolage, dans les locaux de la recette municipale d’Esse. La hiérarchie informée, une plainte contre inconnu déposée.

Pendant qu’on s’interroge encore si la complicité est interne, le receveur municipal souffle le chaud et le froid. Le Maire Martin Desjoies Ndongo qui ne nous prend pas au téléphone depuis le matin, a déjà mobilisé un huissier de justice pour faire le constat de ce cambriolage qui s’est produit cette nuit dans les locaux de la recette municipale. Une plainte contre inconnu a été déposée. Aussitôt informé, le Maire de la commune d’Esse a informé le préfet de la Mefou et Afamba, les forces de Maintien de l’ordre sont même descendues sur le terrain et compte à été rendu au Sous-préfet d’Esse.

La situation est hautement confuse à la Mairie d’Esse en ce moment, l’on se regarde désormais soit en chien de faillance, soit de manière suspecte. Dans tous les cas, la sérénité dans cette Mairie, a légèrement pris un coup, même si le Maire rassure et apaise de temps en temps.

Cette nuit, des quidams non identifiés sont rentrés pas effraction dans les locaux de la recette municipale située au cœur de la ville juste en face de la maison de la culture. Ils ont eu tout le temps de couper les grilles du bureau du comptable matière, ils ont retiré les naco des fenêtres, puis se sont dirigés vers le bureau même du receveur municipal. Ils ont coupé la grille de la caisse principale.

 Contactée par personnes interposées, la caissière principale déclare que ces mauvais garnements ont « emporté 612 000 FCFA en espèces et des timbres communaux d’une valeur d’environ 100 milles FCFA ».

L’on se demande si ce bâtiment dispose d’un service de gardiennage diurne et nocturne et où se trouvait le gardien à cette heure de la nuit. Dommage pour le Maire Martin Desjoies Ndongo qui ne nous prend pas au téléphone, il nous aurait certainement dit beaucoup d’autres choses. Pour l’instant, sachons que les officiers de police judiciaire sont sur le dossier et les enquêtes sont ouvertes.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *