Les très hautes autorités du fonds monétaire international exigent le bouclage de l’enquête sur la gestion des fonds covid19 avant tout nouvel accord avec le pays de Paul Biya.

La révélation venait d’être faite à travers une lettre-instruction du Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, dans laquelle il est demandé l’accélération et le bouclage de l’enquête sur la gestion calamiteuse des fonds mis à la disposition du ministère de la santé publique. Fonds de plusieurs milliards de francs CFA destinés à la gestion de la covid19 au Cameroun. De sources bien introduites, de nombreuses anamalies avaient déjà été détectées et signalées par les fin limiers de Madame le ministre délégué à la présidence, chargé du contrôle supérieur de l’État.  Une tentative presque réussie de mise sous le boisseau vient d’être enrayée. En effet, le ministre des Finances a réussi a obtenir du FMI, la possibilité de signature d’un nouvel accord financier afin de permettre au Cameroun de sortir d’une crise aggravée par les effets connexes de la covid19. La seule condition, c’est de rendre complètement compte des premiers fonds, soupçonnés mal utilisés par le ministère de la santé. La tête de Manaouda Malachie désormais est mise à prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *