Des correspondances successives du Minetat, Secrétariat général de la présidence de la République indiquent le déclenchement imminent d’une nouvelle phase d’Epervier.

La mauvaise gestion des fonds destinés à la lutte contre la covid19 au Cameroun, est à l’origine du courroux du chef de l’état, décidé à satisfaire la demande des bailleurs de fonds et notamment, la banque mondiale et l’organisation mondiale de la santé. Ce 06 avril 2021, le SGPR a encore rappelé les très hautes instructions du chef de l’état, demandant de mettre sous les verrous, tous les auteurs reconnus d’implication malveillante dans l’utilisation des fonds mis à la disposition du ministère de la santé. Ainsi, après les conclusions des fins limiers du ministère délégué à la présidence chargé du contrôle supérieur de l’état,  » le chef de l’état prescrit d’urgence, l’ouverture d’enquêtes judiciaires contre les auteurs de crimes financiers sur les fonds dits covid19. En tête de ce ministère, le Dr Manaouda Malachie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *