Alors que le nom de Martin Belinga Eboutou est rentré aux oubliettes, les clés du bureau de l’ancien DCC n’ont pas été remises par son ancien détenteur.

« Biya est le Président politique et Tom Dollar, le président technique », aimaient reprendre certains proches qui disaient imiter l’ancien Directeur du Cabinet Civil de la présidence de la République du Cameroun. Cela a l’air d’autant plus vrai que, à nos jours, le périmètre de travail de Tom Dollar est resté inviolé. A preuve, l’arrivée de MVONDO AYOLO n’a rien changé à la situation. Le nouveau venu, qui n’est pas né avec la dernière pluie, a choisi de travailler ailleurs que de s’installer dans les bureaux de son prédécesseur qui, de sources bien introduites racontent que le tout puissant Belinga Eboutou de son vivant et après son limogeage, avait refusé de remettre les clés malgré les démarches engagées. Et le président Paul Biya alors n’a-t-il rien fait ? La peur que suscite Paul Biya envers ses collaborateurs est un élément qui justifie encore l’incapacité de MVONDO AYOLO à engager quoi que ça soit. D’autres sources indiquent que Tom Dollar était un véritable monstre que même le chef de l’État camerounais redoutait, tant on collait à ce fin diplomate et administrateur, des pouvoirs mystiques presque inégalables. Dira-t-on comme un journaliste l’a dit du préfet que  » le fantôme de Belinga Eboutou hante le Cabinet Civil ? » Bien sûr que non, puisqu’en cet entourage, les dossiers continuent d’être traités, même si cela se fait en dehors du bureau de l’ancien maître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *