L’annonce a été faite le 15 avril par le ministre des sports du Cameroun.

L’entreprise MAGIL qui a pris la suite des travaux en vue de la livraison du chantier interminable, va bénéficier d’un premier déblocage de montant de CFA 6 milliards 300 millions. Il restera à compléter au titre des restes des travaux, la rondelette somme de CFA 50 milliards. C’est cet argent qui permettra à l’entreprise canadienne, de livrer avant le début de la CAN 2022 qui est attendu au Cameroun, le chantier devenu Stade d’Olembé. Des doutes dans les chaumières subsistent malgré les démarches du gouvernement. Trouver effectivement l’argent nécessaire même si le ministère des Finances met déjà à disposition plus de 6 milliards, et surtout la juste utilisation des ordonnateurs des dépenses quand on sait que depuis 2016, ce stade est en chantier et que tout un ministre des sports avait osé faire dire au Chef de l’État camerounais que  » la CAN aura lieu le jour dit »! Let wait and see.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *