A peine ont-ils assassiné le Maréchal Idriss Deby Itno, les occidentaux ont refusé de donner des images satellitaires à l’armée nigériane qui prend la poudre d’escampette face aux combattants de boko haram.

De sources sécuritaires, plusieurs armes et de véhicules de combat de l’armée nigériane ont été récupérés par les combattants de boko haram dans des combats intenses entre les deux parties, non loin de la frontière avec le Cameroun. Avec cet armement très lourd, la menace sur le pays de Paul Biya est désormais dessinée. La prochaine étape de cette attaque vise le nord-Cameroun où l’armée a jusqu’ici fait preuve de beaucoup de solidité. On sein de l’état-major national, on dit être en possession de nouvelles stratégies pour vaincre cette nébuleuse couverte par les occidentaux en vue de faire tomber définitivement le régime vieillissant et affaibli de Yaoundé. A cela, des diplomates africains avisés voient en cette nouvelle tempête, un étouffement qui sera accompagné du refus des financements de l’économie nationale par les institutions de Breton Woods et autres organismes financiers bilatéraux. Prétexte à cette machination,  » la volonté du pays de Paul Biya de tordre le cou à une enquête commanditée par la banque mondiale. Comment va réagir le Cameroun ? Des convaincus du régime de Yaoundé disent que le Cameroun réussira le pari grâce à la diversification de sa diplomatie en contournant la menace française et néocoloniale. Faut-il y croire ? Les prochains jours donneront le signal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *