L’attaque très musclée contre un chercheur du ministère de la recherche scientifique et de l’innovation cette nuit du 03 juin fait penser à une rivalité interne.

L’appel au peuple et à la presse du ministre camerounais de la communication (Mincom) René Emmanuel Sadi, de tenir compte de la présomption d’innocence de certains membres du gouvernement, a sûrement mis en marge de cet appel, les acteurs du covigate eux-mêmes. Au Minresi où trône encore la « pharmacienne » M. Tchuente, un de ses collaborateurs soupçonné de la remplacer à ce poste a subi cette nuit du 03 juin 2021, le saccage de son véhicule au cours d’une veillée d’un proche parent à Yaoundé. En dehors du Laptop outil de travail de celui qui est encore le Directeur de l’institut de recherche médicinale, Jean Louis Essame et du broyage de sa voiture, rien d’autre n’a été emporté. Certaines langues estiment que le coup viendrait du Minresi même, depuis le passage manqué de Madeleine au Tribunal Criminel Spécial (TCS) le 19 mai dernier. Ceci pourrait-il expliquer cela ? En tous cas, les proches du Directeur de l’Institut de recherche expliquent que  » tout ce qui touche au covid au sein de cette institution de recherche est bien sécurisé et toutes les données sur les commandes-echec pour la reproduction des médicaments dans la lutte contre la covid, sont en lieux sécurisés et l’enlèvement du Laptop du Directeur, n’effacera pas les mensonges du Minresi. A dire que c’est désormais le sauve qui peut comme l’annonçaient certains journaux au Cameroun. Pourtant, on dit de Paul Biya qu’il est un homme complètement fini que son entourage au palais surveille de près pour ne pas être surpris. A-t-il peut être raison de penser que tout le bruit fait autour du covid va se transformer en un calme plat, le temps du déblocage des fonds attendus du nouveau programme d’ajustement du FMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *