Le village Ngamé est à majorité Kotoko et le chef est Kotoko

Le chef a tranché un conflit foncier samedi entre un kotoko et un arabe en faveur de son frère kotoko

Lésé un arabe a poignardé le chef et le petit-frère du chef.

Le chef est mort et son petit-frère grièvement blessé

Dimanche des affrontements ont lieu entre arabe et kotoko: Les villages kotoko et les villages arabes sont chacun aller supporter leurs frères: 11 morts et plusieurs blessés

Ce matin le Préfet est descendu pour calmer les ardeurs. Juste après le préfet, les kotoko ont attaqué le village arabe de Abangoula: des maisons incendiés, des morts et blessès à armes blanches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *