WhatsApp Image 2021-12-23 at 09.09.30

L’enveloppe a été examinée puis adoptée à l’unanimité par les conseillers municipaux au cours d’une session ordinaire, présidée par le Maire Dieudonné Kemeni. C’était vendredi 17 décembre dernier en présence du préfet du département du Haut-Nkam, qui foulait ainsi pour la première fois le sol de Kékem.

Le budget de la commune de Kékem pour l’année 2022 est une somme des prévisions chiffrées à 746 226 375 FCFA (sept cents quarante six millions deux cents vingt six mille trois cents soixante quinze  FCFA), contre 520 millions de FCFA pour l’année 2021 qui s’achève, soit une augmentation de 226 226 375  FCFA en valeur absolue et de 36,15% en valeur relative par rapport au précédent exercice. Cette enveloppe budgétaire équilibrée en recettes et en dépenses est une boussole qui va guider au cours de la prochaine année,  les actions de développement de la commune sous l’impulsion du dynamique maire Dieudonné Kemeni.

Les  recettes de fonctionnement sont de l’ordre de 348 320 000 FCFA ; et les recettes d’investissement se chiffrant à 397 906 375 F cfa proviennent des divers transferts reçus de l’Etat, de la dotation générale de la décentralisation et des autres partenaires.

 Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 264 245 850 FCFA soit un pourcentage de l’ordre de 37,32% pour les prévisions de dépense de fonctionnement. Elles permettront d’une part de supporter les charges de fonctionnement de la mairie notamment le paiement des salaires des personnels communaux, le fonctionnement de la commission interne de passation des marchés publics, la mobilisation de la commune dans l’organisation des événements de souveraineté ou de solennité…

Les dépenses d’investissement sont chiffrées quant à elles à 481 980 525 FCFA soit un pourcentage de l’ordre de 62,67 % pour les dépenses d’investissements. Ces dernières permettront de mettre en œuvre le PIA – le plan d’investissement annuel élaboré selon la  vision et la politique de développement du maire de la commune de Kékem pour le bien-être des populations et le rayonnement de son territoire de compétence.

En rappel, le budget de la commune de Kékem pour l’exercice 2022 a connu une hausse considérable par le fait que les ressources transférées par l’Etat ont doublé en 2022 d’une part, et d’autre part par l’élargissement de l’assiette fiscale à travers la création d’une gare routière à l’esplanade du marché central de Kékem. Cette infrastructure futuriste permettra de percevoir le droit de quai, une taxe qui jusqu’ici n’était pas recouvrée. L’ouverture très prochaine de la carrière municipale à Kambo apportera également des recettes supplémentaires.

Pour le maire Dieudonné Kemeni, « la mobilisation des recettes nous incombe tous. Pour atteindre nos objectifs, il nous suffira de sensibiliser nos contribuables, appuyé par les actions du receveur municipal et son équipe. De l’analyse à date de la situation des recouvrements, force est de constater que le niveau de nos ressources propres est bas pour les raisons  liées à l’incivisme fiscal de certains contribuables, qui continuent malheureusement de s’abriter derrière les séquelles de la pandémie du coronavirus. »

L’adoption par acclamations de 11 délibérations soumises à l’approbation des conseillers municipaux par le Maire,est venue mettre un terme aux travaux de cette session ordinaire du conseil municipal de Kékem.

Par Demetrio Wouassom, celcom en chef de la commune de Kékem.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.