WhatsApp Image 2022-01-02 at 15.46.56

Le Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense a passé deux jours dans la Région  de l’ouest précisément à Bafoussam et Dschang. Si la réunion de sécurité qu’il y a présidée était très importante, autant que la remise des épaulettes aux nouveaux promus,  il faut dire que le réveillon passé avec les Hommes et les femmes de l’armée dans la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, a été un moment de forte intensité de communion, inoubliable.

C’était tout simplement magnifique. De mémoire de journaliste, on a rarement assisté à ce genre de cérémonie au courant de laquelle les hommes de rangs portent littéralement en triomphe leur Ministre. On l’a vu à Dschang dans la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, où le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense a passé le réveillon, entouré  de tout son Etat major. Les uns et les autres se sont librement exprimés en chantant et en esquissant des pas de danse au rythme des sonorités distillées par la musique de la Gendarmerie nationale. Et quand ont sonné les 12 coups de minuit, c’était l’euphorie totale. Le Ministre Joseph Beti Assomo  est parti de là avec certainement un sentiment de satisfaction globale, d’ailleurs cela se lisait sur son visage et par des applaudissements nourris de la foule qui n’a pas voulu rater cet instant historique dans la 5eme Région militaire. Il faut tout de même préciser que, avant cette soirée la Mindef a présidé une réunion à huit clos avec le gouverneur entouré de ses préfets, et le haut commandement conduit par le Chef d’Etat major des armées, le Général René Claude Meka. Il convient de rappeler que Joseph Beti Assomo depuis son entrée au gouvernement, passe toujours le réveillon de la Saint-Sylvestre avec les troupes .

Le moral au top

 De 2015 à nos jours, il a toujours sacrifié des moments à passer en famille pour les vivre avec les soldats au front il était dans la région de l’Extrême-Nord. Et c’était la toute première fois qu’on voyait un Ministre en charge de la Défense passer les fêtes de fin d’année en compagnie des soldats au front. L’Extrême-Nord étant marquée par l’insécurité due aux attaques de la secte terroriste Boko Haram, l’acte de Beti Assomo avait non seulement été relayé sur les réseaux sociaux, mais aussi été largement salué par les camerounais. Joseph Beti Assomo avait félicité les soldats pour leur engagement, leur  vigueur, l’honneur, leur patriotisme, leur loyalisme et leur professionnalisme dans les différents combats.  En 2017, le Mindef était avec les éléments du 5e contingent de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la Stabilisation en Centrafrique. En 2018, c’est autour de la République centrafricaine de recevoir le patron de la défense. Il  a célébré la transition de 2019 à 2020 dans la région du Sud Cameroun. Ceci sur très hautes instructions du chef de l’Etat, chef des forces armées. Et l’année dernière, il était bien présent à Tibati dans la Région de l’Adamaoua. L’occasion s’est donc présentée encore vendredi et samedi dernier de juger et d’encourager les troupes. Certes il n’y a pas eu de discours, mais en décryptant les faits et geste des militaires présents, on peut dire sans risque de se tromper que le moral est eu beau fixe. Il n’y avait qu’à observer la discipline et na concentration qu’ils dégageaient pendant les différents défilés de circonstance, à Dschang et Bafoussam, pendant les cérémonies de remise es épaulettes. En un mot comme en mille, le Mindef, a démontré une fois de plus qu’il est l’homme de la situation dans ce département ministériel.

Soulignons que depuis son entrée le 2 octobre 2015 dans le gouvernement comme ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo s’est démarqué par son travail. Il se présente comme un Mindef de la rupture qui brille par sa simplicité, sa loyauté, son travail qu’il a toujours su prendre à cœur en gardant la tête sur les épaules. Proche de la troupe, sa méthode a toujours surpris plus d’un, même chez les hommes en tenue qu’il tient toujours bien en estime

Homme de terrain et patriote

Avec lui, fini les éternelles revendications des primes de soldats virgulées par des hauts gradés qui sont des sources de frustration et de démotivation. Joseph BetiAssomo veille au bien-être des soldats. C’est ainsi qu’on le voit régulièrement au chevet des soldats blessés au front dans les formations sanitaires à qui il apporte le message de réconfort du chef des Armées et généralement des appuis matériels inestimables pour leur prompt rétablissement. Des gestes comme ceux-là, Joseph Beti Assomo les multiplie à profusion. Que dire des autres attentions dont il fait bénéficier la troupe ? Jamais les forces armées camerounaises n’ont été autant dotées en véhicules tout terrain, en ambulances, et autres équipements de dernière génération pour mettre en pratique le triptyque Armée-Nation qui fait aujourd’hui la marque de fabrique de l’armée camerounaise. On l’a vu sur tous les fronts au courant de l’année qui vient de s’achever. Il est allé au NOSO ,  a présidé plusieurs réunions, est descendu sur le terrain partout au cameroun, est allé défendre les interets de son pays en RCA dernièrement ; Tout ceci sur les hautes instructions et diligence du président de la République.

C’est vrai qu’il n’est qu’un ministre délégué, le pouvoir relevant du seul chef suprême des Armées qui est en vérité le vrai ministre de la Défense. Mais il jouit encore de la haute confiance du président de la République.Joseph BetiAssomo qui est né à Ayos dans le département du Nyong-et-Mfoumou (Région du Centre), est un administrateur civil principal hors échelle. Sa tempérance, son sens élevé de l’écoute, son loyalisme et sa fidélité aux institutions républicaines ainsi qu’à celui qui les incarne, sa modestie font de lui le collaborateur idéal pour le chef de l’Etat aux prises aujourd’hui avec toutes les forces de déstabilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.