Des tests faits sur des Camerounais en provenance de leur pays seraient porteurs d’une nouvelle variante de la COVID.

L’information qui circule sur les réseaux sociaux veulent, au moment où le pays de Paul Biya s’apprête à lancer la plus grande fête du football africain, décourager nombre de touristes à ne pas  participer à la Coupe d’Afrique des nations. Laut Johns Hopsking university, à l’origine de la polémique, parlerait  » d’une nouvelle variante de Omicron qui se serait développée en Afrique centrale et notamment, au Cameroun avec un taux de 2,4 des personnes non vaccinées ». Ce que l’on semble retenir depuis l’arrivée de la pandémie au Cameroun, c’est que la mise sur pied des traitements par les Camerounais et qui font encore leurs preuves, apparaissaient comme un véritable défi contre les firmes Internationales qui veulent avoir le contrôle exclusif sur le traitement de la maladie. En plus, le constat est resté clair : les Africains ont développé l’immunité qui a permis de négliger les vaccins proposés. Certes les cas à Corona Virus se multiplient, mais il n’y a plus de décès observés. Les Camerounais en particulier  d’appliquer les mesures gouvernementales et une très infime partie de la population accepte le vaccin Johnson and Johnson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.