WhatsApp Image 2022-01-09 at 06.29.06

Joseph Beti Assomo, Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense a inauguré vendredi dernier le nouveau bâtiment administratif et le Centre médical militaire de la Gendarmerie nationale. Quelques heures avant, il a visité le chantier de construction du Complexe militaire des invalides.

Dans la pure tradition militaire, on pouvait lire la satisfaction sur tous les visages des pandores présents à cette cérémonie, y compris leurs chefs. Il ne pouvait pas en être autrement lorsqu’on voit le chemin parcouru par ce projet de construction du nouveau bâtiment administratif  et le Centre de santé de la Gendarmerie nationale depuis 2019. Avant que le ruban symbolique ne soit coupé, et devant le Ministre Beti Assomo et le haut commandement représenté par le Chef d’Etat major des armées, le Général René Claude Meka , Galax Etoga, Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la Gendarmerie nationale a tenu à édifier l’assistance par rapport au contexte, à l’environnement , et à la réalisation de ce projet. « En droite ligne des très hautes directives permanentes  du Chef de l’Etat chef des Forces armées, prescrivant l’amélioration continue du cadre de travail et vie des personnels des forces de défense et de sécurité, la Gendarmerie nationale a lancé un vaste programme de modernisation de ses infrastructures…. ». Il a aussi souligné que cet ambitieux programme qui s’étend tant à l’échelon central que dans les formations et les commandements territoriaux  « vise à donner aux personnels de l’armée des conditions de travauil optimales pour l’accomplissement de leurs délicates et exigeantes missions… » .  Quant  au Ministre de la Défense, il est revenu dans son discours  sur tous les efforts fournis par le gouvernement pour remplir ses devoirs vis-à-vis des Hommes de troupes. Précisons que le nouveau centre médical militaire de la Gendarmerie nationale  est ouvert aux civils de tous les bords. Et le meilleur est certainement à venir. Il est à noter que dans cet élan de remerciement des hommes qui ont conduit positivement ces travaux, quelques personnels ont reçu des distinctions honorifiques des mains du Ministre.

Cadre de travail de pointe

 Rappelons que comme vendredi dernier, le Ministre Joseph Beti Assomo avait déjà  fait le tour de ces chantiers le 14 janvier 2021. il s’était tour à tour rendu sur les sites de construction du complexe militaire des invalides et des nouveaux locaux du Tribunal militaire de Yaoundé. A propos du complexe militaire des invalides, situé à proximité de l’hôpital militaire de la Région militaire interarmées N°1 (Rmia1) et du ministère de la Défense, c’est le directeur du Génie militaire, le Colonel Jackson Kamgaing, qui a encore eu l’honneur d’expliquer et de présenter à nouveau au MINDEF les spécificités du chantier. Construit sur un site d’environ 8420 m², «cet établissement hospitalier en construction, comporte 4 grandes zones, disposant d’une autonomie en eau potable (un forage), en énergie (un groupe électrogène) et un moyen de mobilité (deux ascenseurs): la zone de soins et de suivi, la zone de détente, une zone connexe, une zone études et recherches et une zone exposition. Le complexe a une capacité d’hébergement de 325 places, dont 9 dortoirs, 46 chambres doubles, 10 chambres individuelles et 5 studios haut-standing», apprend-on.  Le complexe, réalisé par le Génie militaire, permettra d’assurer une meilleure prise en charge des militaires en évacuation sanitaire.  Les travaux de construction, lancés en octobre 2020 et estimés aujourd’hui au tour de 70 pour cent, devraient être achevés dans quelques mois. Le Ministre a lui-même touché du doigt, ses réalisations en utilisant l’ascenseur et en visitant les appartements et chambres déjà disponibles. Après le complexe militaire des invalides, il est aussi prévu au courant des prochains jours, la visite du chantier de construction des nouveaux locaux du Tribunal militaire. «Ce tribunal en construction est implanté sur un terrain de 4000 m2 au quartier Ngoa Ekele. L’édifice ultramoderne comprend plus de 40 bureaux, une réserve de bunker pour permettre au greffier de stocker les documents et équipements incriminés, un restaurant spacieux, une salle de réception pour les avocats, un parking automobile, deux salles d’audience de 60 et 360 places. La durée des travaux est de deux ans»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.