janny-sikazwe

 Le Central Tanzanien, que l’on dit avoir déjà été suspendu puis rappelé par la confédération africaine de football, a remis ça ce 12 janvier à l’occasion de la CAN Total Energies 21.

Match pourtant de très haute facture en Tunisiens et Maliens au stade de Japoma de Douala. Le Central désigné Kanny Sikaswe a commencé par refuser un penalty indiscutable du Mali alors que cette équipe venait de marquer son premier but but, toujours sur pénalty. Quelques minutes plus tard,  la Tunisie en bénéficie mais son capitaine ne réussit pas à mettre la balle au fond du filet du brillant portier malien qui a enrayé le penalty. « Est par prudence que ce Central a voulu mettre un terme au jeu avant même la 90 ème minute ? » Bien malin qui pourrait répondre. Si tant est que le chrono de la télé n’est pas celui de l’arbitre, il reste difficile de comprendre. Toujours est-il que dans le camp tunisien, « on est surpris que l’arbitre a arrêté le match à la 88 ème minute ». De source proche de l’arbitrage,  » les arbitres de touche et le 4 ème arbitre ont demandé aux 02 équipes de reprendre le jeu en vie d’achever ledit match comme le prévoit la réglementation en la matière ». Contre toute attente et alors que l’arbitre est sur l’ère de jeu, les Tunisiens ont refusé de continuer. A ce stade, la Tunisie risque plus gros notamment, un forfait et 03 buts encaissés, malgré leurs réserves signifiées aux officiels. Ala dernière minute, des responsables de la Commission anvanseraient l’hypothèse selon laquelle, » l’arbitre aurait été victime du syndrome d’hyper ensoleillement au point qu’à la lecture du chrono, il aurait vu 90 au lieu de 88. En tout état de cause, il est évident que le Mali l’a brillamment emporté face à la terne équipe de Tunisie qui n’a pas encore perdu sa qualification pour le second tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.