telechargement

C’est l’œuvre de jeunes enseignants affectés dans cet établissement d’enseignement secondaire technique.

Les communiqués successifs du proviseur du Lycée technique de l’arrondissement de Ngaoundal dans la région de l’Adamaoua traduisent le niveau grave des faits.  » Il m’a été donné de constater que certains enseignants entretiennent des rapports coupables avec les élèves… Ce qui est réprimé par la loi… » Et d’ajouter dans un autres communiqué de même nature :  » Le personnel de l’établissement est convoqué à une réunion ce 11 janvier 2022. Vu l’importance de l’ordre du jour, la présence de tous est obligatoire », signés du principal responsable du lycée. En fait d’ordre du jour, il s’est agi de 26 cas de grossesse s des élèves, oeuvre des enseignants après des interrogatoires et enquêtes menées auprès desdites élèves », témoigne un parent joint sur place. Est-on surpris par ce genre de situation ? L’expérience montre que non, sauf que dans le cas d’espèce, c’est le nombre de filles enceintes qui étonne. Selon  nos informations,  entre les tourtereaux, il y a très peu d’écart d’âge.  » Aucun des enseignants n’atteint 30 ans et les élèves de cet établissement semblent précocement émancipées. Ici, beaucoup de filles connaissent les hommes à partir de 13 ou 14 ans. Et les filles en question dépassent vraisemblablement cet âge-là », poursuit notre informateur. Ça n’est toutefois pas une raison pour que le lycée soit envahi par cette nouvelle espèce d’homo erectus. Aux dernières nouvelles, bien de ces enseignants fautifs seraient entrain de négocier avec les parents impliqués, histoire de se retrouver dans des mariages imprévus. Un mauvais exemple qui interpelle les hauts responsables basés à Yaoundé et qui choisissent d’affecter les plus jeunes dans les lycées les plus reculés sans forcément un encadrement adéquat. Ce qui reste évident, la pauvreté ambiante continue de faire rêver ces jeunes filles qui ne pensent que quitter la misère. Et leurs jeunes enseignants sortis des grandes écoles sont leurs proies faciles. A chacun d’apprécier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.