2404-14415-television-numerique-les-besoins-en-equipement-de-la-crtv-estimes-a-40-milliards-de-fcfa_L

Le projet qui va coûter CFA 70 millions aux contribuables camerounais inquiets nombre d’observateurs.

Des sources proches de la télévision d’État, la  Cameroon Radio and TV entend se débarrasser de près d’un millier d’employés d’ici la fin du premier trimestre 2022″. Il est vrai que ce mastodonte compte environ 2000 employés pour environ 370 postes de responsabilité. Il est aussi vrai que les recettes collectées par la Direction Générale des Impôts sont passées de CFA 6 milliards à plus de 17,5 milliards entre 2011 et 2021. Ce qui ne présageait pas d’une opération de licenciements tel que le projette le DG Charles Ndongo Pythagore. Cette projection fait surgir dans la mentalité Collective des problèmes de gestion à la fois financière et humaine. « N’a-t-on pas vu des recrutements des cadres partis à la retraite ? N’a-t-on pas vu les recrutements des proches des plus hauts responsables de la structure ou des nominations ne tenant pas compte de l’expérience ? En plus, 70 millions au moins pour étudier la faisabilité de l’opération ! », S’interroge un employé des services centraux à l’annonce de la nouvelle. Peut-être que l’acquisition des nouveaux équipements  a provoqué un coût inattendu mais, il reste à noter que près de CFA 18 milliards sont attendus en 2022.  D’aucuns permis les proches de Ndongo affirment que le DG est l’ami du Chef de l’État depuis des lustres, et que si lui le DG peut gagner à lui seul plus de CFA 15 millions de francs, tant pis pour les autres. Autour des organisations syndicales auprès desquels se rapprochent ceux des employés qui sont sous ou non utilisés et qui veulent partir,  » l’espoir est que tous leurs droits seront scrupuleusement respectés ». Mieux, le principe de la loi portant code de travail au Cameroun prévoit  contre les nouveaux recrutements que ça soit eux en premier qui gagnent les premiers la porte!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.