France-Afrique-1920X553

La nouvelle junte militaire au Burkina Faso et son plan de coopération avec le Mali et la Guinée isole la France de Macron.

« La raison du plus fort est-elle toujours la meilleure ? », tente-t-on de paraphraser De Lafontaine dans ses célèbres fables. La volonté de maintenir les Africains dans la domination se réduit progressivement et inéluctablement au vu des coups d’États observés depuis 06 mois en Afrique de l’ouest. Le plus visible dans l’affaire est le renversement de l’isolement du Mali aux dépens de la France. Le Chef de l’État français selon plusieurs sources concordantes, aurait  » appelé son poulain de Ouattara de la côte d’Ivoire contre promesses de construction de 11 lignes de TGV et des millions d’euros au Président ghanéen au cas où ce dernier appuyerait la CEDEAO dans ses sanctions contre le Mali et les trois régimes militaires de Afrique de l’ouest ». Ce qui pour le moment ne marche pas mais rencontre plutôt les faveurs de l’Union Africaine, soutien de l’Algérie au bénéfice du Mali. La plus grande crainte des autorités françaises est de voir se multiplier en se consolidant, la coopération militaire entre Moscou et les Capitales africaines. A quelques mois de l’élection présidentielle française, on peut dire sans se tromper que, Emmanuel Macron s’est lui même mis dans la tourmente. Et la perte du précarré africain est une véritable catastrophe pour ce pauvre pays colonial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.