Florence_Uphie_Chinje08082021

350 millions de primes de l’excellence disparues. Madame le Recteur Ufei Chinje doit répondre.

L’affaire du paiement des primes à l’université de Ngaoundéré dans la région de l’Adamaoua au Cameroun fait les choux gras de la presse depuis quelques semaines.  » On parle du détournement de près de CFA 150 millions de francs des caisses de cette institution et au centre de l’affaire, apparaître le nom de Madame le recteur Ufei ». Il y a quelque jours, une édition d’une presse en ligne accordait une longue interview au principal responsable de cet établissement universitaire. Des questions de l’interview, on pouvait bien noter surtout « des problèmes de gestion financière et du fonctionnement du restaurant qui demeurait fermé ». Y apportant des éclaircissements, madame Ufei Chinje puisqu’il s’agit d’elle, soulignait  » la collaboration sans problème avec la hiérarchie, les primes dues, la saine collaboration avec le personnel et les étudiants ; restait à régler, la restauration et le fonctionnement du restaurant universitaire ». On dirait une interview revue et corrigée qui, depuis ce 30 janvier 2022, tranche mal avec  » la lettre d’observation adressée à Madame le Recteur, suivie d’une programmation d’une équipe de contrôle de gestion afin de s’assurer que les Très Hautes instructions du Chef de l’État Paul Biya sur la bonne marche de cette institution sont scrupuleusement respectées ». C’est dire, qu’entre les assurances du Recteur et le contrôle imminent, tout pourrait basculer!  A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.