A cause de la cupidité de certains hauts responsables de la République, les autochtones du village Olembé ont mis le frein à la coupe prévue pour le Cameroun.

Depuis le début du chantier de construction du complexe sportif dit d’Olembé, les villageois continuent de réclamer  » le minimum prévu pour leur dédommagement et recasement ». A la veille du lancement de la CAN Total Energies 21,  » des voix s’étaient élevées pour dire leur colère d’avoir été oubliés ». Leurs revendications ont alors semblé tombées dans de très bonnes oreilles. Selon nos informations,  « le Chef de l’Etat Paul Biya du Cameroun aurait instruit de débloquer 03 milliards de francs CFA au profit des 17 familles composant le village Olembé. La rondelette somme d’argent n’est jamais arrivé aux destinataires », explique un natif des lieux. Que s’est-il passé ? Certaines sources proches des propriétaires terriens soulignent que,  » en lieu et place des 3 milliards, ces responsables sont arrivés avec 17 boeufs, de nombreuses palettes de vin rouge et de bière ainsi que quelques whisky frelatés pour nous tromper parce qu’on leur a fait croire que nos vies sont liées à ces choses là. Pendant qu’ils ont arraché nos terres, où iront nos enfants et petits enfants ? Nous avons décliné l’offre des agapes et beuveries et nous leur avons promis le malheur et l’impossibilité de remporter cette coupe de la CAN. Et s’ils en doutent, on verra le résultat le moment venu », avait lancé une foule de paysans en colère. Comme promis, les Lions Indomptables ont perdu face à l’Egypte malgré la maîtrise du match. Depuis lors, on cherche des raisons ailleurs et personne n’ose évoquer les 3 milliards de francs CFA disparus entre les finances de l’État et les autochtones d’Olembé.  A l’heure des comptes, le dossier serait encore caché dans les tiroirs de la task-force pendant que le Chef de l’Etat Paul Biya attend.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.