Samuel-Etoo-810x580

Malgré sa volonté de réconcilier les acteurs, Samuel Eto’o doit affronter les adeptes du status quo.

Plusieurs sources se réclamant proches de Seydou Mbomboo Njoya et en occurrence un certain Moussa, présenté comme un spécialiste de droit du ballon,  font état de ce que  » l’actuel président Samuel Eto’o Fils n’a pas plus d’un an à la tête de la fédération camerounaise de football parce que les Tribunal Arbitral des sports a dit le droit en affirmant que seul le Bureau Exécutif issu de l’élection de 2009 est en droit d’organiser les élections pour le nouveau mandat… ». Ces mêmes sources ajoutent que,  » jusqu’ici, les deals conclus avec certains acteurs qui attendraient de bénéficier des dessous de tables sous la forme de remboursement des frais de procédures, ne sont pas respectés par Samuel Eto’o, en plus qu’il ne travaillerait qu’avec ses frères bassa ». Alors si jusqu’ici on pouvait penser que la page est entrain d’être tournée, on serait aussi tenté de relever que ceux qui combattent Eto’o Fils refusent de voir la composition du nouveau Bureau Exécutif de la fecafoot pour verser dans le tribalisme coloré de l’islamisme. Finalement, certains esprits obtus ne veulent pas de l’épanouissement du football camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.