La nébuleuse brigade anti sardinard voudrait humilier le représentant personnel du président camerounais au sommet entre l’Union Africaine et l’Union européenne qui se tient à Bruxelles du 17 au 18 février 2022.

Dans sa volonté de mieux contrôler les richesses des pays africains, l’Union européenne a organisé un sommet avec les chefs d’états africains en vue de jeter les bases d’une coopération nouvelle entre les deux continents. « Parmi les chefs d’états qui devaient s’y rendre, figurait en première ligne, Paul Biya du Cameroun », affirme une source sécuritaire camerounaise.  » Les services de l direction de la recherche extérieure (Dgre), informés de la volonté des éléments de la BAS de s’attaquer au président camerounais ont reçu l’ordre d’y dépêcher des éléments de la garde présidentielle », ajoute notre source. C’est alors fort de cette menace de sabotage que le cabinet civil de la PRC a pondu un communiqué qui disait en substance que  » le président de la République Paul Biya, sera représenté au sommet UE-UA par le ministre d’État Secrétaire général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh ». Cette nouvelle option n’ pas découragé la BAS qui depuis lors, considère Ngoh Ngoh comme  » celui qui a actuellement les rênes du pouvoir au Cameroun en lieu et place de Paul Biya, et c’est également lui Ngoh Ngoh qui depuis une dizaine d’années fait le malheur des Camerounais », explique un membre de l base dans des posts sur les réseaux sociaux. Depuis lors, la sécurité a déjoué le complot et le représentant du chef de l’État camerounais reste introuvable avec sa délégation faite du ministre des relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.