Il y a quelques semaines à la suite du discours du président de la République Paul Biya du 10 février 2022 sur les détourneurs des derniers publics, une nouvelle information fait état du  » placement en détention préventive de 03 personnes dont le  premier adjoint au maire de Mfou, du vice-président de la section RDPC du chef-lieu du département de la Mefou et d’un affairiste pour détournements présumés des derniers publics à la commune » éponyme. C’est vrai qu’ils sont nombreux les maires qui sont à Kodengui, mais la vague de nouvelles arrestations semble s’inscrire dans l logique du discours du chef de l’Etat camerounais. « Qui a commandité l’attestation ? », se pose la question une élite de la localité. Selon certaines informations,  » avec les difficultés financières que rencontrent les maires du fait des blocages liés à la décentralisation, les maires indélicats sont vite débusqués par les Conseillers. C’est le cas avec le premier adjoint au maire de Mfou, le nommé Zogo », confie sous anonymat notre informateur. Ainsi, depuis vendredi dernier, Kodengui a accueilli un nouveau venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.