rwanda-0005-668x334

Les faits se sont déroulés le 21 février 2022, alors que le président de la RCA rentrait d’une tournée.

 Les chaînes de radio et télévision françaises ont tôt annoncé « la mise en garde à vue de quatre gardes du corps du général français, Commandeur des troupes dans la région et de passage par Bangui », commente un élément de la sécurité camerounaise à Bangui. Dans le fonds, « les officiels centrafricains parlent d’une tentative de coup manqué dernière lequel se cachent les autorités françaises ». Selon les mêmes sources, « les quatre gardes sont des légionnaires qui devaient abattre le président à son atterrissage. L’information aurait été transmise par les agents russes qui ont informé la garde présidentielle ». En attendant, les enquêtes sont ouvertes sur le général français et ses cinq bandits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.