eleves-au-lycee-

Le classement des établissements secondaires de l’enseignement général et technologique a été publié par l’Office du Baccalauréat du Cameroun ce week-end du 4 mars 2022.

Sur les dix premiers déclarés meilleurs en fonction des résultats obtenus lors de la session 2021 u Cameroun, figures 70% des établissements confessionnels catholiques. Quelle en est la raison ? « La tricherie est à la base de cette performance, une tricherie adoptée de plus en plus par d’autres établissements », confie un enseignant qui dit avoir découvert la mécanique utilisée. En fait selon cet enseignant,  » l’exemple que l’on tait n’est autre que le collège Jean Tabi de Yaoundé. Son modus operandi consiste à présenter une partie de leurs candidats dont la moyenne scolaire serait en deçà de 12/20 comprenant les notes de disciplines para scolaires, comme candidats libres aux examens officiels. En plus, certains responsables de ces établissements sont de mèche avec les personnes en charge du tirage des épreuves aux examens » confie notre source. En i diuand des repères pour comprendre les stratagèmes,  » il faut noter que les candidats aux examens issus de ces ‘ meilleurs établissements’ ont pour habitude de faire venir leurs candidats au sein des établissements pour traiter les épreuves piratées  2 ou 3 jours avant date », poursuit-il. Ce qui est vérifié. Selon notre informateur, « les meilleurs élèves viennent des établissements publics où se trouvent les enseignants les mieux formés et les plus expérimentés ». Il prend comme preuve, le fait que « tout élève d’un établissement secondaire public qui obtient 10/20 de moyenne rate rarement son examen et il n’a pas besoin de matières para scolaires pour obtenir 12/20. T’a-t-il alors lieu d’annuler ce classement ? Bien sûr que non ! Il faudrait plutôt mettre des barrières à la fraude que soutiennent malheureusement les hommes de Dieu et certaines hautes personnalités de l République qui les soutiennent en voulant y inscrire systématiquement leurs progénitures. Selon nos informations, il reste encore difficile de combattre ce système qui permet à certains de ses enfants qui y trouvent le moyen de s’inscrire dans les écoles huppées  en occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.