Ferdinand-Ngoh-Ngoh-et-Paul-Biya

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République du Cameroun fera partie du nouveau gouvernement.

L’information tenue top secret depuis quelques semaines est enfin connue.  » Ceux des Camerounais qui voulaient voir quitter son poste de Secrétaire de la Présidence de la République et d’être interpelé et écroué à la prison centrale de kodengui attendront encore longtemps », confie une source bien introduite dans la famille du Chef de l’Etat Paul Biya. Ceux qui connaissent bien ‘ le maître de son temps’, peuvent expliquent comment les prédécesseurs de Ngoh Ngoh quitte le poste de Sgpr. Selon nos sources,  » ceux des Secrétaires généraux de la Présidence qui fait moins de casseroles sont généralement bien récompensés. On peut citer notamment les cas de l’actuel SG du RDPC ou de Joseph Owona. Et pour les autres, c’est la fin tragique à Kodengui. On a qu’à citer Edzoa, Marafa ou Atangana Mebara ». Pourquoi donc Ngoh Ngoh ne partira pas alors son nom revient plusieurs fois à raison ou à tort dans des scandales ?  » Il faut comprendre que dans le sérail, le Sgpr conserve entre ses mains, plusieurs dossiers sensibles y compris les siens qu’il Oriente généralement. Pour mettre la main sur un Sgpr donc, il d’abord le mettre de côté ( Minrex, Minsanté ou autre) afin de permettre au nouvel arrivant de porter les plus sensibles au Chef de l’Etat Paul Biya qui pourra ordonner l’ouverture des enquêtes sont une partie des conclusions lui est parvenue via la Dgre, la Dgsn… » Conclut notre source qui enchaîne en invitant à comprendre que « des événements majeurs comme la session parlementaire de mars et l’anniversaire du RDPC sont la cause du non déclenchement actuel d’une nouvelle phase de l’opération Épervier ».  Ceux des ministres qui sont bien informés poursuivent allègrement leur travail en s’employant à une bonne porte de sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.