Le député du SDF avait manifesté son intention de faire ouvrir une enquête parlementaire sur la gestion des fonds de la chambre basse du parlement camerounais.

L’annonce de l’ouverture de la session ordinaire de mars de l’Assemblée Nationale a été publiée via un arrêté du président de ladite assemblée.  » Les Députés sont convoqués en assemblée ordinaire pour le 11 mars 2022 à 11 heures », signalé la communiqué signé du président Cavayié Yéguié Djibril. Si l’on peut imaginer que ça sera une session houleuse au regard du contexte de la vie chère, de insécurité et surtout de l’absence d’eau potable et de l’électricité dans nos grandes villes, on ne pourrait oublier l’affaire qui a défrayé la chronique au cours du mois de février. De la bouche même du Très Honorable président Cavayié yéguié Djibril, « l’institution avait été traînée dans la boue ainsi que son président…pour des graves fautes de gestion ». Alors que Gaston Komba s’étripait le chignon avec le directeur de Cabinet du président de l’Assemblée Nationale, le ton est venu du très remuant député SDF du Wouri qui  » réclamait une enquête parlementaire pour mieux comprendre les dessous du kombagate ». Cette réaction du SDF avait alors permis de normaliser une procédure ‘peu orthodoxe’ du PAN visant son ancien secrétaire général. U moment où la session de mars est annoncée les yeux sont rivés vers la chambre basse et le duo Cavayié-Nintcheu sur la suite parlementaire de l’affaire Komba. Des sources dignes de foi, le Député du Wouri n’entend pas laisser tomber cette affaire qui risquerait de mettre sur le carreau, le président de l’Assemblée Nationale camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.