Selon des  sources dignes de foi, le Secrétaire Général des Services du Premier Ministre aurait  bloqué la promotion de certains responsables du Ministère de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat).

Recordman de la longévité à la tête du ministère des Finances au Cameroun (2011-2018), où il ainitié et implémenté plusieurs réformes majeures, Alamine Ousmane Mey est depuis l’année 2018 le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). À ce titre, il est le pilote des différents programmes et projets de développement du pays, qui sont élaborés par son département ministériel.   Le Minepat a également la haute main sur les investissements publics, dans la mesure où ce département ministériel assure le suivi etl’exécution du budgetd’investissement public (BIP), qui frôle de plus en plus 30% de l’enveloppe budgétaire globale du Cameroun. Séraphin Magloire Fouda estimerait que les propositions de nomination faites par Ousmane Mey ne tiennent pas la route. A trois reprises, les suggestions auraient été rejetées. Raison évoquée, les membres du réseau de Séraphin Magloire Fouda ne figurent pas parmi les bénéficiaires. Nos sources révèlent que le Minepat aurait bien pris le temps d’expliquer au Secrétaire général de la Primature que les postes se méritent. Mais ce dernier continuerait de faire la sourde oreille. Magloire Fouda dit qu’il va valider les nominations dès que ses hommes seront intégrés dans la liste des responsables à promouvoir. Dans le cas contraire, l’immobilisme s’installera de façon durable au Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire. Un climat délétère règne actuellement au sein de ce département ministériel où tout le monde se regarderait en chien de faïence.  Des agents du ministère sollicitent l’arbitrage de  Joseph Dion Ngute. L’on sait que le Secrétaire Général des Services du Premier Ministre a rang et prérogatives de Ministre. Il reçoit du Premier Ministre des directives relatives à l’organisation du Gouvernement et à la mise en œuvre des grands objectifs du Gouvernement dans les secteurs relevant de sa compétence. Il est le garant de  l’efficacité gouvernementale et instruit les affaires. Mais de là à paralyser un ministère aussi stratégique, impossible de ne pas voir le sabotage de la politique des grandes opportunités chère au président de la République. Il  est de notoriété publique qu’Alamine Ousmane Mey ne parle presque pas. C’est l’un des hommes les plus discrets du gouvernement, mais le plus ferme. Seulement, il est en conflit depuis plusieurs mois avec un homme qui se sait puissant, bien qu’impliqué dans de multiples scandales financiers dont la boulimie pour l’argent et l’accumulation n’a d’égal que celle d’un homme d’affaires. L’actuel SG/PR, Séraphin Magloire Fouda dont le premier ministre, Dion Ngute se méfierait d’ailleurs, et à juste titre, torpillerait et bloquerait tout ce qui n’est pas à son avantage. Du côté de Mey, l’ancien DG d’Afriland First Bank affirmerait qu’il ne peut pas nommer à des postes stratégiques des gens qu’il ne connaît pas. D’autant plus qu’Alamine Mey juge les directeurs proposés par Séraphin Magloire Fouda pas à la hauteur. Après l’obstination de Fouda dont le ministre de l’Economie sait qu’il lorgnerait son poste, Mey aurait dit: « qu’il reste avec ses bêtises, je ne change rien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.