En s’engageant à acheter les véhicules en lieu et place des présidents des régions, Elanga Obam s’approprie le pouvoir des élus.

On chasse le naturel, il revient au galop, dit l’adage populaire. Vierges Elanga Obam, Ministre camerounais assurant la tutelle des Collectivités territoriales décentralisées a, au cours de la semaine du 06 septembre 2021, procédé  » à la remise des clés des voitures tout- terrain aux dix présidents régionaux du Cameroun en vue de leur permettre de circuler facilement à l’intérieur de leur territoire de compétence », pouvait-on entendre dire les journalistes de la télévision à capitaux publics, la CRTV. S’il l’on peut apprécier le geste, il est demeuré une question fondamentale : le Ministre remplace-t-il les élus de la nation qui par ailleurs ont inscrit dans leurs budgets, le projet d’achat de ces véhicules ? Il y a lieu de croire qu’il y a intérêt à l’acte. Pourquoi se précipiter à l’acquisition de ces véhicules que l’on dit sortis tout droit de Dubaï ? Quel en est le coût réel ? Est-ce pour bloquer le processus de décentralisation engagé ?… Selon nos sources,  » il fallait couper l’herbe sous le pied des présidents des régions ». Alors que l’on attend toujours le transfert des compétences, l’entourage du tout premier ministre en charge de la décentralisation dit que  » le ministre qui assure la tutelle a reçu les Très Hautes Instructions du Chef de l’état Paul Biya et a pour mission de retarder autant que possible, le transfert du pouvoir à des inconnus qui risquent ne plus se soumettre au système ». Ce qui a l’air de rien mais qui laisse croire que le président Tsimi Evouna qui a salué le don du ministre, sait mieux que quiconque, comment ça fonctionne au sein du sérail. Un vrai test qui suscite déjà dans les coulisses, la réprobation de nombres de présidents des régions. S’agit-il d’un détournement ? Le temps de la justice suivra … à coups sûrs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *