111125784_o

Comme perspectives au compte de la nouvelle année qui commence, l’ouverture des Universités d’Ebolowa, de Bertoua et de Garoua.

Jusqu’ici, le Cameroun ne comptait que 08 universités d’État.   Trois des 10 régions apparaissaient encore comme des parents pauvres de ce secteur. Il s’agit notamment des régions du Sud, de l’Est et du Nord. Il faut avouer que ces régions n’en étaient pas totalement dépourvues, puisque des centres et grandes écoles toutefois dépendantes des Universités existentes, fonctionnaient déjà. L’ouverture désormais d’universités d’État,  » permettront à ces régions de ne pas se sentir orphelines puisque le développement que l’on a initié tient compte de ces institutions véritables pôles de développement équilibré de toutes les régions du Cameroun ». C’est dire, que le recrutement des 2500 titulaires des docteurs pH.D rentre en droite ligne de cette politique de diversification d’institutions universitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.