608945_e234ad246661cbcd621998b3595f16bb57adb9da_680x453p

Le président de la Confédération Africaine de Football, Patrice Motsepe a annoncé la suspension provisoire du stade éponyme.

C’est ce 25 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse organisée au lendemain de  » la bousculade qui a occasionné la mort de 08 personnes et de nombreux blessés hospitalisés dans les centres hospitaliers de la ville de Yaoundé ». En effet, après une visite auprès des blessés, l’équipe à Motsepe a tenu une conférence pour s’expliquer des incidents malheureux d’Olembé.  » Le prochain match ne se jouera pas à Olembé jusqu’à nouvel avis. Ce stade reste suspendu jusqu’à ce que toutes les conditions de sécurité soient garanties », a déclaré le président de la CAF. Répondant aux questions de sécurité, Motsepe a rappelé que  » la CAF organise et le COCAN devrait assurer les conditions de sécurité », a poursuivi le président qui suit de très près le déroulement de la CAN Total Energies 21 au Cameroun. Désormais donc, et en attendant, le prochain match aura lieu au stade Ahmadou Ahidjo. Pour comprendre la décision arrêtée, il faut rappeler que  » quelques minutes avant le début des 1/8eme de finale opposant le Cameroun et les Comores, les équipes déployées au stade Olembé ont négligemment bloqué toutes les autres entrées, n’en laissant qu’une seule. Ce qui a provoqué une convergence des spectateurs au même endroit. Avec la pression de ne rater aucune minute de ce match, une horde.de spectateurs s’est ruée précipitamment et c’est dans ce forcing qu’à émergé la grosse bousculade et le piétinement de ceux qui se retrouvaient au sol », a déclaré l’une des victimes qui a eu la vie sauve parce qu’il s’est retrouvé dans une rigole. Comme l’a également signalé le président Motsepe, on  suit de très près les résultats des enquêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.