telecharge-1

Le Préfet de la Haute-Sanaga a décidé qu’il ira à Lembé Yezoum vendredi procéder à la désignation du nouveau chef supérieur. Sur quels fondement juridique et tradition ?

La Communauté Yezoum de la Haute-Sanaga traverse une grande zone de turbulence depuis la disparition de son 28ième Roi Sa Majesté SOUMBOU ANGOULA Pierre, le 22 Novembre 2020. 

En effet, les premières grandes fissures dans cette tribu qui, depuis ses origines, fonctionne comme une grande famille, se révèlent au grand jour lors des préparatifs des obsèques de Sa Majesté SOUMBOU ANGOULA Pierre, obsèques fixées d’autorité au 19 Décembre 2020 par Monsieur MBARGA NGUELE Martin, époux d’une des nièces du Chef Supérieur, sans avoir au préalable requis l’avis de la plupart des enfants légitimes du défunt dont certains se trouvaient hors du pays. Malgré plusieurs tentatives de conciliation organisées avant le déroulement desdites obsèques, une profonde lézarde va apparaître tant au niveau de la Communauté Yezoum en général qu’entre les enfants de l’illustre disparu, certains y compris ceux résidant à l’étranger, ne pouvant accepter que des personnes ne faisant pas partie de la famille royale, notamment le mari de leur cousine, puisse se permettre de prendre une décision aussi importante à leur insu et sans leur consentement préalable. Ce couac va faire en sorte que les obsèques du Chef Supérieur, malgré le faste qui leur a été donné par leurs organisateurs, ne se déroulent pas selon le rite Yezoum en la matière ; non seulement la maison SIMEKO’O ANGOULA qui règne sur cette tribu s’est sentie flouée et écartée, mais chose plus grave, la tenue de palabre préalable à l’inhumation n’a pas eu lieu et les vrais enfants du défunt n’ont pas été présentés à l’assistance comme l’exige la tradition en pareille circonstances.

Chose plus grave, Monsieur ANGOULA ANGOULA Joseph, le fils d’une des sœurs aînées de Sa Majesté SOUMBOU ANGOULA, sans s’en référer au préalable aux dépositaires de la tradition en la matière, va prendre sur lui de réunir les enfants du défunt le 13 Janvier 2021, pour leur demander qui d’entre eux souhaite succéder à leur père à la tête de la Communauté Yezoum. En réponse à cette question, six (06) enfants vont se manifester, ambition légitime de tout un chacun qui va semer un peu plus la discorde dans la maison SOUMBOU ANGOULA. Ne se rendant pas compte d’avoir déjà semé la zizanie au sein de la progéniture de son oncle maternel,  ANGOULA ANGOULA Joseph va pousser le bouchon un peu plus loin, quelques jours plus tard, en allant présenter à Monsieur le Préfet du Département de la Haute-Sanaga en séjour à Nkoteng, deux des enfants SOUMBOU ANGOULA que lui, le neveu des Yezoum, a choisi pour occuper les fonctions de Chef Supérieur et Chef de Groupement de Lembe Yezoum ( postes vacants).

Après ces deux évènements, une discorde de plus en plus grandissante va s’installer entre les enfants SOUMBOU ANGOULA et dont le summum va se révéler au grand jour lors de la fixation de la date des funérailles du feu Chef Supérieur.

En effet, ayant constaté qu’ils ont réussi en Décembre 2020 à imposer la date des obsèques du Chef Supérieur aux enfants SOUMBOU ANGOULA bien qu’étant respectivement neveu et nièce du défunt, Monsieur ANGOULA ANGOULA Joseph et Madame MBARGA Philomène vont fixer la date des funérailles au 20 Novembre 2021. Quelques jours après la publication de cette date, un second communiqué signé de Monsieur SOUMBOU ANGOULA Pierre Kidt Zebra, le fils aîné de l’ancien Chef Supérieur, va tomber et informant la Communauté Yezoum que contrairement à ce qui a été publié par certains, ces funérailles se dérouleront du 17 au 19 Décembre 2021. Au vu de cet antagonisme, certains patriarches Yezoum vont se référer à sa Majesté ANGOULA EKA’A Benjamin, Chef de Groupement de Zoa, Doyen des chefs traditionnels de la Haute Sanaga et par ailleurs cousin de feu SOUMBOU ANGOULA, pour qu’il s’emploie au plus vite, dans un premier temps à réinstaurer la concorde entre les enfants de son illustre cousin disparu et d’entamer au plus tôt, les consultations traditionnelles de désignation du futur Chef Supérieur Yezoum.

Parallèlement à cette démarche interne à la Communauté Yezoum, le Sénateur René ZE NGUELE, cousin maternel de l’ancien Chef Supérieur Yezoum, va réunir certains enfants SOUMBOU ANGOULA dans son domicile de Yaoundé le 04 Décembre 2021 dans le but de s’accorder avec eux sur le nom de celui appelé à être le futur Chef Supérieur Yezoum et ce fut  SOUMBOU SOUMBOU Petit Pierre, dernier né des garçons de SOUMBOU ANGOULA  Pierre qui fut retenu. Ce choix n’ayant pas plu à Madame MANDONE Lydienne veuve SOUMBOU ANGOULA la seconde épouse du feu Chef Supérieur, cette dame, par une correspondance datée du 31 Janvier 2022, va saisir Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre pour se plaindre des tentatives de falsification de la procédure de désignation du nouveau Chef Supérieur, tentatives orchestrées par des personnes n’ayant aucune légitimité dans le processus de désignation du Chef Supérieur Yezoum.

Dans le cadre du processus de remise de l’ordre dans la maison SOUMBOU ANGOULA, sa Majesté ANGOULA EKA’A Benjamin va charger certains patriarches Yezoum de réunir à Lembe le 21 Mai 2022, les enfants SOUMBOU ANGOULA et leurs cousins et cousines afin de leur faire comprendre qu’il y va de l’intérêt de tous que la concorde revienne entre eux. Malheureusement, cette réunion sera boycottée par certains enfants SOUMBOU ANGOULA qui avaient fait circuler une rumeur  selon laquelle, ces assises avaient pour objet de présenter la candidature de leur grand frère à la Chefferie Supérieure. Parallèlement au processus de réconciliation des enfants SOUMBOU ANGOULA, Sa Majesté ANGOULA EKA’A Benjamin va amorcer des consultations restreintes avec les patriarches Yezoum pour savoir lequel des enfants la grande majorité des Yezoum souhaite voir accéder au trône de Chef Supérieur.

Alors que les Yezoum pensaient avoir leur destin conformément aux dispositions des lois et règlements de la République, ils seront surpris d’apprendre qu’une réunion restreinte portant sur la désignation de leur Chef Supérieure se serait tenue le 11 Juillet 2022 au Ministrère de l4administration Teritoriale, réunion à laquelle n’ont pris part que quelques enfants SOUMBOU ANGOULA ainsi que le Ministre ZE NGUELE René, Sénateur du Haut-Nyong et cousin du côté maternel de feu SOUMBOU ANGOULA Pierre, ainsi que Monsieur ANGOULA ANGOULA Joseph, leur neveu. Or ces deux personnes ne sont pas habilitées à  prendre part aux concertations relatives à la résolution des problèmes concernant les Yezoum. D’ailleurs, Madame MANDONE Lydienne veuve SOUMBOU ANGOULA dans une correspondance adressée au MINAT en dâte du 13 Juillet 2022 va vigoureusement dénoncer cette manière de faire.

En outre, Sa Majesté ANGOULA EKA’A Benjamin  dans une correspondance datée du 25 Juillet 2022,haut de ses prérogatives de Chef de 2ième Degré de Zoa, Doyens des Chefs traditionnels de la Haute-Sanaga, Doyen de la famille ANGOULA BIYO’O qui règne sur la Communauté Yezoum, va rendre compte de ses démarches à Monsieur le Ministre en charge de l’Administration Territoriale tout en promettant de revenir vers lui aussitôt que cette partie traditionnelle du processus  de désignation de son Chef Supérieur par la Communauté Yezoum va aboutir. Quelle a été la surprise d’apprendre en fin de semaine dernière que le Préfet de la Haute-Sanaga convoque pour le 12 Août 2022, la désignation du Chef Supérieur Yezoum alors rien absolument rien n’a encore été fait pour que cette désignation se fasse en accord avec les dispositions du Décret 77/245 qui stipule que les notabilités que les notabilités compétentes sont consultées dans ce cadre. Or ce sont les patriarches Yezoum qui maîtrisent leurs us et coutumes, en ont la compétence et non l’Autorité Administrative et les cousins maternels du défunt chef . D’ailleurs, dans une vidéo filmée par le cinéaste Jean Pierre BEKOLO, Sa Majesté SOUMBOU ANGOULA Pierre avant sa disparition rappelait déjà à l’intention de tous le processus de désignation du Chef Supérieur Yezoum.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.